Après un parcours de douze ans comme chef d’entreprise et manager dans les télécoms, je découvris une dimension du travail qui m’avait jusqu’alors complètement échappée : la complexité des interactions humaines dans un groupe. Cette découverte me passionna et je décidai alors d’un virage professionnel. Celui-ci me conduisit vers l’apprentissage et la pratique du coaching pendant presque dix ans, menant en parallèle une activité de recherche indépendante sur l’intelligence collective des groupes restreints. Cependant je n’y trouvais pas la réponse à la problématique de la coopération devenue mon interrogation première. Mes questionnements restaient sans réponses : pourquoi la coopération ne se développe pas au travail même quand les personnes la souhaitent ? Pourquoi travaille-t-on « en silo » et non ensemble ? Que désigne-t-on précisément par coopération ? Je décidai alors d’élaborer des réponses à ces questions. Depuis 2013 je me consacre à cette recherche pratique et théorique.

J’aborde la recherche comme fondamentalement expérimentale, ancrée dans la confrontation constante entre pratique et conceptualisation, m’appuyant pour une part sur mes formations académiques de physicien, d’ingénieur et de philosophe, et d’autre part sur ma formation autodidacte en sociologie. La pluridisciplinarité est pour moi autant un plaisir qu’une nécessité, m’apportant dépaysement et étonnement générateur de nouveaux regards et de nouvelles idées.